Pour garder un chien en bonne santé

Pour garder un chien en bonne santé

Pour garder un chien en bonne santé, il est conseillé chaque année de procéder à :
- la vaccination dès son plus jeune âge et de façon régulière par la suite
- des traitements anti-parasitaires externes et internes réguliers

Les vaccins

Les vaccinations ne sont pas obligatoires. Cependant la majorité des éleveurs vendent leurs animaux déjà vaccinés.
De plus, il est fortement conseillé de vacciner son chiot et son chien pour le protéger au maximum contre les maladies les plus courantes. Lors de la visite de vaccination, le vétérinaire procède à un examen clinique qui peut permettre de détecter certaines maladies et les traiter précocément.

Les différents vaccins qui peuvent être réalisés sont les suivants :

La maladie de Carré

  • C’est une maladie virale (virus de la famille des paramyxoviridae) contagieuse et virulente.
  • Elle affecte les chiens principalement.
  • Le virus est inhalé par les voies respiratoires, se réplique dans les nœuds lymphatiques régionaux et atteints ensuite différents épithéliums (digestifs, respiratoires, urogénitaux) ainsi que le tissu nerveux par voie sanguine
  • Les symptômes sont donc très variés avec comme signes :
    • Fièvre
    • Hypersecrétions (au niveau des yeux et du nez)
    • Toux
    • Abattement, déshydratation
    • Troubles digestifs (vomissements, diarrhée, anorexie,…)
    • Troubles nerveux (crises convulsives, paralysie,…)
    • Troubles oculaires
    • Troubles cutanés (hyperkératose des coussinets)
  • L’évolution dure 3 à 5 semaines et aboutit soit vers la mort, soit vers la guérison (avec plus ou moins des séquelles importantes).
  • La première vaccination peut se faire dès l’âge de 8 semaines avec une deuxième vaccination à 12 semaines (4 semaines après la première injection), puis le rappel se fait tous les ans, voire tous les deux ans.
  • La maladie de Carré est considérée comme un vice rédhibitoire conformément au code rural.

L’hépatite de Rubarth

  • Maladie virale (adénovirus canin de type I)
  • Elle touche surtout les chiens
  • Les symptômes apparaissent après 3 à 6 jours après la contagion qui se fait de façon directe ou indirecte.
  • Les symptômes sont variés avec :
    • Fièvre
    • Augmentation de certains noeuds lymphatiques
    • Troubles oculaires
    • Troubles digestifs
  • La guérison se fait en une dizaine de jours. L’évolution peut se faire vers la mort (rare) après une période de coma.
  • La première vaccination peut se faire dès l’âge de 8 semaines avec une deuxième vaccination à 12 semaines (4 semaines après la première injection) puis le rappel se fait tous les ans, voire tous les deux ans.
  • L’hépatite de Rubarth est considérée comme un vice rédhibitoire conformément au code rural.

La parvovirose

  • Autre maladie virale due à un Parvovirus.
  • Elle est particulièrement dangereuse chez le chiot
  • L’animal se contamine par voie orale
  • Les symptômes apparaissent 3-4 jours après contact avec le virus. On observe principalement par des troubles digestifs (vomissements, diarrhée avec du sang, anorexie,…), parfois fièvre et déshydratation.
  • L’évolution peut être la guérison pour les animaux qui passent le cap du 5ème jour. Cependant la mort de l’animal peut survenir en 2 à 5 jours dans beaucoup de cas.
  • La première vaccination peut se faire dès l’âge de 8 semaines avec une deuxième vaccination à 12 semaines (4 semaines après la première injection) puis le rappel se fait tous les ans, voire tous les deux ans.
  • La parvovirose est considérée comme un vice rédhibitoire conformément au code rural.

La leptospirose

  • Maladie bactérienne due à un spirochète : Leptospira interrogans.
  • C’est une maladie qui peut se transmettre à l’Homme surtout par contact avec de l’urine contaminée.
  • La période d’incubation est en moyenne de 5-6 jours
  • 3 grands syndromes peuvent apparaître après l’infection
    • Un syndrome « gastro-entérite hémorragique leptospirosique» associé au développement d’une insuffisance rénale. Peuvent apparaître des troubles cardiaques, oculaires et une encéphalite
    • Un syndrome « d’ictère leptospirosique » avec développement en plus d’une insuffisance rénale aiguë et de troubles oculaires
    • Un syndrome « néphrite leptospirosique » caractérisé par une insuffisance rénale associée souvent à une faiblesse, des troubles respiratoires, oculaires et musculaires.
  • Le taux de mortalité est très élevé et la guérison ne se fait généralement pas sans séquelle.
  • La première vaccination se fait à l’âge de 12 semaines avec une deuxième vaccination à 16 semaines, puis le rappel se fait tous les ans, voire tous les six mois pour les chiens à risque (c'est-à-dire les chiens qui sont souvent en contact avec l’eau comme les chiens de chasse par exemple).

La toux de chenil (non réalisé systématiquement)

  • C’est une maladie qui peut-être virale (Parainfluenza, adénovirus de type I et II, Herpès virus, Réovirus) et/ou bactérienne
  • Elle touche le chien surtout élevé en collectivité ou gardé en chenil avec d’autres chiens
  • Elle se développe en 3 à 6 semaines
  • Elle se caractérise par une atteinte respiratoire avec une fatigue marquée qui peut se compliquer par une pneumonie
  • Elle peut aboutir à la mort de l’animal si elle n’est pas traitée assez tôt (mortalité qui peut atteindre 20 % des effectifs)
  • La vaccination n’est pas réalisée systématiquement et elle est surtout mise en oeuvre chez les chiens qui sont en contact fréquents avec d’autres ou qui vont l’être (chien laissé en chenil pendant les vacances de ses propriétaires par exemple)

La rage (non réalisé systématiquement)

  • La France est considérée comme indemne de rage. Cependant, l’arrivée d’animaux originaires de pays non indemnes (pays de l’Est, Maghreb) fait que les chiens peuvent être confrontés à un animal contaminé même en France (dernier cas récent en août 2011 en Vendée).
  • C’est une maladie virale due à un Rhabdovirus.
  • Elle peut être transmise à l’Homme par morsure.
  • La durée d’incubation est très variable : elle est de 15 à 60 jours en moyenne avec des extrêmes pouvant être de 5 jours à plusieurs années
  • Les symptômes sont divers et se caractérisent surtout par des troubles de comportement, des troubles nerveux et une salivation importante
  • L’évolution est la mort en 2 à 10 jours

La piroplasmose (non réalisé systématiquement) :

  • C’est une maladie due à un protozoaire : Babesia canis (hématoprotozoaire)
  • Elle touche principalement le chien
  • La transmission se fait par morsures de tique
  • Elle est responsable d’une anémie souvent grave compliquée de lésions rénales
  • Les symptômes sont une coloration des urines (urines brunes), des muqueuses pâles, une fièvre, un abattement et une anorexie. Dans certaines formes, l’évolution est extrêmement rapide et conduit généralement à la mort.
  • Les complications sont nombreuses et inconstantes avec une insuffisance rénale aiguë, une insuffisance hépatique ou une anémie.
  • Le pronostic est toujours réservé étant donné la gravité des séquelles hépato-rénales.
  • Il existe un vaccin qui nécessite 2 injections à un mois d’intervalle, puis des rappels annuels, voire bisannuels suivant le risque épidémiologique. Cependant le vaccin n’est pas complètement efficace, surtout si le chien a déjà eu la piroplamose. Ce vaccin est relativement cher.

Il existe d’autres vaccins qui sont rarement employés (vaccin contre la maladie de Lyme, vaccin contre le tétanos, vaccin contre l’herpès virose…)

Les traitements antiparasitaires

Outre la vaccination, le chien doit être vermifugé de façon régulière (au moins tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois, puis 2 à 4 fois par an) avec des produits efficaces.

De même un traitement anti-puce efficace (produits vétérinaires ou en pharmacie) doit être réalisé régulièrement (toutes les 3 à 4 semaines) lors des mois doux et chauds afin d’éviter l’infestation de puces.




Votre commentaire sur 'Pour garder un chien en bonne santé'
Titre *
Message*
Votre photo sur 'Pour garder un chien en bonne santé'
Votre nom *
Votre email *