Chien courant de Hamilton

ou Hamiltonstövare

Chien de chasse et de compagnie
53 à 61 cm au garrot, femelle 49 à 57 cm
23 à 27 kg, femelle 21 à 25 kg
Longévité : 12 à 13 ans
Origine : Suède

Standard N° 132

Utilisation

Chien courant qui donne de la voix et est utilisé pour chasser lièvre et renard. Ce n’est pas un chien de meute et on ne s’en sert jamais pour chasser le cerf.

Bref aperçu historique

Depuis le 16ème siècle, en Suède, on a connu des races de chiens courants. Jusqu’en 1789, la chasse avec des chiens courants était réservée à la seule royauté et à la noblesse.
Ce n’est qu’à partir de la fin du 18ème siècle que fut abolie la défense qui interdisait à la paysannerie de chasser sur le territoire. Les chiens qui appartenaient à la seule noblesse devinrent connus et se répandirent dans la population. L’origine du chien courant de Hamilton est considérée comme étant un mélange de chiens courants provenant tant de l’Allemagne du sud et de la Suisse que des Foxhounds et des Harriers. A la première exposition canine en Suède, en 1886, quelque 189 chiens courants furent présentés. Parmi eux il y avait un mâle du nom de Pang et une femelle du nom de Stella, tous deux propriété du comte Adolf Patrick Hamilton. Ce couple est considéré comme étant l’origine des Hamiltonstövare, ou, comme ces chiens étaient alors désignés, du chien courant suédois. La race reçu le nom de chien courant de Hamilton en 1921 pour rendre hommage à l’homme qui avait créé la race, le fondateur du Kennel Club Suédois, le comte A. P. Hamilton.

Aspect général

Bien proportionné, donnant l’impression de grande force et de vigueur. Jamais lourd. Tricolore. Les différences d’aspect entre mâle et femelle doivent être bien marquées.
Proportions importantes : Le corps est rectangulaire.

Comportement / caractère

Amical, de caractère égal.

Tête

Plutôt longue.
Région cranienne :
Crâne : Légèrement bombé, de largeur modérée.
Stop : Bien défini, mais pas trop prononcé.
Région faciale :
Truffe : Toujours noire, bien développée, avec de grandes narines.
Museau : Long, fort et pratiquement rectangulaire. Chanfrein droit, parallèle à l’axe du crâne. La distance du stop à l’occiput doit être égale à celle du stop à l’extrémité du nez.
Lèvres : Lèvres supérieures assez fines, tendues, bien arrondies et pas trop surplombantes. Les mâles doivent avoir les lèvres plus prononcées que les femelles.
Mâchoires/dents : Articulé en ciseaux. Dents fortes bien développées.
Joues : Sèches.
Yeux : Brun foncé, d’expression calme.
Oreilles : Attachées assez haut ; tirées vers l’avant, elles n’arrivent pas à mi-longueur du museau. Quand le chien est attentif, elles ne doivent se relever que légèrement. Douces, plaquées contre les joues, leur bord antérieur n’est pas replié vers l’extérieur.
Cou : Long, puissant, bien placé entre les épaules. La peau du cou est souple et bien ajustée. Les mâles doivent avoir la ligne du dessus du cou nettement galbée.

Corps

Garrot : Bien distinct.
Dos : Horizontal et puissant.
Rein : Musclé et légèrement arqué.
Croupe : Légèrement oblique, longue et large.
Poitrine : Bien descendue, longue, bien développée et arrivant jusqu’au coude. Côtes modérément cintrées.
Ligne du dessous et ventre : Le ventre n’est que légèrement relevé.
Queue : Attachée dans la ligne du dos. Droite ou légèrement recourbée en sabre. Assez large à la racine, s’effilant vers son extrémité. Elle atteint le jarret. Quand le chien est en action, il est préférable qu’elle ne se relève pas au-dessus du niveau du dos.

Membres

Membres antérieurs :
Vue d’ensemble : Forte ossature en accord avec l’aspect général du chien. De face, les antérieurs se montrent droits et parallèles.
Epaule : Longue, musclée, bien placée en arrière, bien plaquée au corps.
Bras : Long, à angle droit avec l’épaule.
Cou de : Bien au corps, non visible en dessous du thorax.
Métacarpe : Elastique, forme un léger angle avec l’avant-bras.
Pieds antérieurs : Ovales, serrés, avec des doigts pourvus de bonnes angulations.
Membres postérieurs :
Vue d’ensemble : Postérieurs robustes, parallèles vus de l’arrière.
Cuisse : Musclée, vue de profil large.
Grasset : Bonne angulation.
Articulation du jarret : Bonne angulation.
Métatarse : Court, net et droit.
Pieds postérieurs : Comme les antérieurs. Les ergots sont indésirables.
Allures : Parallèles, énergiques et allongées.

Robe

Poil : Rude, pas trop court, bien couché sur le corps. Sur la tête, les oreilles et le devant des membres, le poil doit être lisse et très court. A la face inférieure de la queue et à l’arrière des cuisses le poil est plutôt long, mais ne forme pas de frange.
Couleur : Tricolore. Noir sur le dessus de l’encolure, les côtés du tronc et la face supérieure de la queue. La tête, les oreilles et les membres aussi bien que les faces latérales du cou, le tronc et la queue sont de couleur fauve. Le fauve peut varier d’un ton or à un brun rougeâtre intense et profond. Une liste blanche se trouve sur le dessus du museau. Il y a du blanc aux faces supérieures et inférieures du cou, au poitrail, à l’extrémité de la queue et au bas des membres, de même qu’aux pieds.

Taille

Hauteur au garrot : Mâles : 53-61 cm ; taille idéale 57 cm (22,5 pouces).
Femelles : 49-57 cm ; taille idéale 53 cm (21 pouces).

Défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
• Caractère masculin ou féminin trop peu prononcé.
• Crâne large ; crête occipitale prononcée.
• Museau court ou pincé ; chanfrein concave.
• Prognathisme supérieur ou inférieur, articulé en pince.
• Joues chargées.
• Yeux clairs.
• Dos mou.
• Croupe courte, tombante.
• Queue portée au-dessus de la ligne du dos.
• Omoplates trop verticales.
• Action étriquée de l’arrière-main.
• Couleurs brunes et noires mélangées.
• Marques noir étendues couvrant les faces latérales du tronc, les épaules et les cuisses.
• Marques blanches autres que celles prévues par le standard.
• Robe bicolore ( jaune et blanc, noir et blanc, noir et feu) ou toute dominance de l’une des trois couleurs autorisées.
Défauts éliminatoires
• Prognathisme supérieur ou inférieur prononcé.
• Taille en dehors des limites indiquées par le standard.
• Chien très réservé, peureux.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Avis du vétérinaire

L'avis du vétérinaire

Modes de vie
Logement : appartement avec sorties plusieurs fois par jour ou maison
Situation familiale : célibataire
Disponibilité : vous devez être du type sportif, vous pouvez consacrer du temps à la promenade

Utilités
Chien de compagnie :
  • Chien comme animal de compagnie. On attend de ces chiens qu’ils tiennent compagnie, qu’ils apportent de l’affection, leur présence, leur fidélité, leur constance et leur joie de vivre.
Chasse :
  • Chien courant. Ce sont des chiens qui courent après le gibier non blessé ou qui poursuivent le gibier blessé grâce à l’odorat.

Brossage et entretien : régulier
Education et remarque concernant son comportement : solitaire, intelligent, docile. Education assez facile
Risque de maladie : pas de problème particulier
Remarques : race peu connue en France, chasse seul le lièvre et autres gibiers de plaine

Chiens comparables


Espace éleveur



Votre avis ou votre question sur 'Chien courant de Hamilton'
Titre *
Message*
Votre photo sur 'Chien courant de Hamilton'
Votre nom *
Votre email *