Chien courant de Transylvanie

ou Erdelyi Kopo

Chien de chasse
55 à 65 cm au garrot
35 kg
Longévité : 14 ans
Origine : Hongrie
Inscriptions au LOF en 2007 : 7 (254ème)

Standard N° 241

Utilisation

Chien de chasse (chien courant) capable de chasser d’une manière indépendante à grande distance de son maître. Il est particulièrement apte à effectuer le travail du limier et à suivre la voie du grand gibier. Lorsqu’il découvre une voie fraîche, il jappe d’un ton plaintif. Sur la voie, son cri, sonore et de tonalité haute, s’entend de loin. Il traque et tient parfaitement le gibier au ferme. Il travaille en général seul ou en couple.

Bref aperçu historique

Il s’agit d’une race hongroise très ancienne dont le développement a été influencé par les conditions climatiques, la nature du terrain et les modalités de chasse. Elle vécut sa période faste au Moyen-Age, à l’époque où l’Erdélyi Kopó était le chien de chasse préféré de la noblesse. A cause du développement de l’agriculture et de la sylviculture, son utilisation fut repoussée dans les monts et forêts inaccessibles des Carpates. C’est alors qu’à cause de la nature très variable du terrain il se forma deux variétés de l’Erdélyi Kopó, le grand et le petit chien courant de Transylvanie. Les deux variétés étaient toujours élevées ensemble. A l’origine, le grand chien courant hongrois était utilisé pour la chasse au gros gibier, anciennement au buffle, plus tard à l’ours, au sanglier et au lynx ; le petit était utilisé pour la chasse au petit gibier (renard, lièvre) dans les terrains couverts tout comme pour la chasse au chamois dans les régions rocheuses. Au début du 20ème siècle, le chien courant de Transylvanie était presque disparu. Mais l’élevage a été repris en mains depuis 1968 et, aujourd’hui, il existe un nombre important de chiens de la grande variété de cette race en Hongrie et dans les régions avoisinantes de la Roumanie. La petite variété est éteinte.

Aspect général

La forme et le port de la tête, les proportions du corps, les membres forts et musclés et l’attache de la queue correspondent aux caractéristiques d’un chien courant d’Europe centrale. Il s’agit d’un brachet de taille moyenne. La structure corporelle du chien courant hongrois s’est adaptée à un travail sur de longues distances ; il est construit en athlète et son ossature n’est ni grossière ni fine.
• Le rapport entre la longueur du crâne et celle du museau est presque de 1 :1.
• Le rapport entre la hauteur au garrot et la longueur du corps est de 10 :11.

Comportement / caractère

Le Brachet hongrois est de bonne composition, courageux et tenace. Le fond de son caractère est calme et équilibré, mais en même temps ferme et plein de tempérament. Il supporte aisément des conditions climatiques extrêmes.

Tête

Une tête de chien courant, assez longue, mais pas pointue.
Les différences entre les deux sexes sont marquées.
Région cranienne : La peau de la tête est bien appliquée et ne forme pas de plis.
Crâne : Légèrement bombé. La protubérance occipitale n’est pas accentuée et les arcades sourcilières sont peu développées.
Stop : Peu prononcé.
Région faciale :
Truffe : Elle n’est pas trop écrasée et de couleur noire. Les ailes des narines sont mobiles et les orifices sont largement ouverts.
Museau : Le chanfrein est droit.
Lèvres : Sèches et bien appliquées. Les muqueuses sont de couleur noire.
Mâchoires/dents : Les mâchoires sont fortes et les dents solides et bien développées ; la denture de l’articulé en ciseaux est complète et correspond à la formule dentaire du chien.
Joues : Arrondies, elles ne sont que faiblement développées.
Yeux : De grandeur moyenne, en forme d’amande et légèrement obliques. Ils sont de couleur brun foncé. Les paupières sont bien appliquées sur le globe oculaire.
Oreilles : Attachées à mi-hauteur, elles ne sont pas trop lourdes. Elles tombent sans plis le long des joues. A partir de l’attache, elles s’élargissent pour ensuite s’amenuiser en direction de leur extrémité arrondie. Quand on les dirige vers l’avant, elles couvrent les yeux, mais ne les dépassent en général guère.
Cou : Fortement musclé et de longueur moyenne. A sa face inférieure, la peau est légèrement plissée. Un léger fanon est toléré, mais pas recherché.

Corps

Le corps a la forme d’un rectangle couché.
Ligne du dessus : Droite.
Garrot : Accentué.
Dos : A la suite du garrot, il est droit et doté d’une musculature bien développée.
Rein : Chez les chiennes, une région lombaire quelque peu plus longue est tolérée.
Croupe : Légèrement inclinée.
Poitrine : Le sternum n’est pas saillant. La cage thoracique est large, longue et pas trop descendue. La coupe transversale de la cage thoracique est ovale, presque ronde afin d’assurer une respiration libre.
Ligne du dessous et ventre : Le ventre n’est que légèrement relevé.
Queue : Elle est forte et attachée a mi-hauteur. Au repos, le tiers inférieur de la queue est légèrement recourbé vers le haut ; si possible, elle dépasse de 1-2 cm la pointe du jarret. Quand le chien est excité, la queue est recourbée au-dessus de la ligne du dos, mais pas enroulée. Elle n’est pas écourtée.

Membres

Membres antérieurs : Les antérieurs soutiennent le corps comme des colonnes. Vus de devant, ils sont parallèles et relativement écartés vu la largeur de la poitrine.
Epaules : L’omoplate est bien musclée, suffisamment longue et modérément inclinée.
Cou des : Bien appliqués à la cage thoracique.
Avant-bras : Droits et symétriques.
Pieds antérieurs : Ils sont grands, avec des doigts serrés, forts et cambrés. Les coussinets sont gros, fermes et bien rembourrés. Les ongles sont solides et aussi noirs que possible.
Membres postérieurs : En station debout, le chien est légèrement campé du derrière. Les postérieurs sont bien musclés.
Cuisse : Longue.
Jarret : Placé bas.
Métatarses : Droits et parallèles.
Pieds postérieurs : Les doigts sont forts et serrés. Les coussinets sont gros, fermes et bien rembourrés. Les ongles sont solides et aussi noirs que possible. Les ergots doivent être éliminés.
Allures : Le pas allongé couvre bien du terrain ; il n’est jamais trottinant. Le trot a une bonne amplitude. Au travail, le galop est extraordinairement soutenu.
Peau : La peau du chien courant hongrois est d’épaisseur moyenne ; tout spécialement dans la région du cou, elle est un peu lâche, mais jamais plissée. Sa pigmentation est foncée. Les surfaces glabres de la peau sont noires.

Robe

Poil : Tout le corps, y compris le dessous du ventre, est recouvert d’un poil court, serré, droit et bien couché. Sur le cou, le garrot, à la face postérieure des cuisses et à la face inférieure de la queue le poil est plus long qu’aux autres parties du corps. Il peut former des épis et des crêtes. Au toucher, le poil est grossier ; il est brillant. Sous le poil de couverture, présence de sous-poil.
Couleur : La couleur de fond de la robe du chien courant hongrois est noire. Une marque feu pas trop foncée se trouve toujours sous forme d’un point au niveau des sourcils. Au museau et aux membres il y a également des marques feu. Les marques feu sont nettement délimitées sur le fond noir. Une marque blanche peut se trouver sur le chanfrein ; elle peut prendre la forme d’une liste sur le front, se prolonger jusqu’au cou sous forme d’un collier, sur le poitrail, sous la poitrine et englober les membres jusqu’aux pieds. Il peut également y avoir une marque blanche à l’extrémité de la queue. Il n’est pas souhaitable que le blanc dépasse un cinquième de la surface du corps.

Taille et poids

Hauteur au garrot : 55-65 cm.
Ce n’est pas la taille mesurée en cm qui est déterminante, mais bien l’harmonie et l’impression générale.
Poids : Au minimum 25 kg.

Défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
• Régions crânienne et faciale trop étroites, trop longues ou arrondies.
• Stop trop peu ou beaucoup trop accentué.
• Museau court.
• Denture défectueuse.
• Oreilles légères, rappelant celles d’un terrier ou d’un lévrier.
• Poil « fil de fer » ; poil mou, ondulé, clairsemé.
• Couleur marron ou bleue avec des marques.
• Agressivité, faiblesse nerveuse.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
Avis du vétérinaire

L'avis du vétérinaire

Modes de vie
Logement : maison
Situation familiale : à envisager avec précaution si présence de jeunes enfants
Disponibilité : vous devez être du type sportif, vous pouvez consacrer du temps à la promenade

Utilités
Chien de compagnie :
  • Chien comme animal de compagnie. On attend de ces chiens qu’ils tiennent compagnie, qu’ils apportent de l’affection, leur présence, leur fidélité, leur constance et leur joie de vivre.
Chasse :
  • Chien courant. Ce sont des chiens qui courent après le gibier non blessé ou qui poursuivent le gibier blessé grâce à l’odorat.

Brossage et entretien : régulier
Education et remarque concernant son comportement : obéissant, bienveillant, tenace. Education ferme
Risque de maladie : pas de problème particulier
Remarques : chasse le renard, lièvre, sanglier, cerf, odorat développé

Chiens comparables

Avis des internautes

Commentaire

chien courant? de veronique Deleuze (2 avis) - 01-11-11 22:55


Bonjour,

Ayant récupéré un chien de chasse abandonné par son maître, j'ai du mal à identifier sa race.

Je vous envoie la photo et pourriez-vous m'aider car cela nous inquiète.

Merci beaucoup.

véronique

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui Non




Espace éleveur



Votre avis ou votre question sur 'Chien courant de Transylvanie'
Titre *
Message*
Votre photo sur 'Chien courant de Transylvanie'
Votre nom *
Votre email *